Diables rouges

Ce qu’il faut retenir de ce dimanche à l’Euro: le show Hazard, Batshuayi en une touche, une première pour Courtois…

- 122501879 B979056728Z - Ce qu’il faut retenir de ce dimanche à l’Euro: le show Hazard, Batshuayi en une touche, une première pour Courtois… -  actu diables rouges

Les Diables rouges ont conquis le cœur des Belges et des supporters de football, ce dimanche, après leur victoire convaincante en huitième de finale de l’Euro, contre la Hongrie (0-4).

Que retenir de cette qualification de l’équipe nationale belge pour les quarts de la finale de l’Euro? Retour sur une soirée exceptionnelle pour le football belge.

1.Eden Hazard tient son match de référence

Tous les observateurs du football sont dithyrambiques à propos du capitaine des Diables rouges. Impérial tant dans ses occasions que dans la reconversion, le médian de Chelsea était sur tous les ballons et n’a manqué que de très rares passes (90% réussies selon l’UEFA). Eden Hazard a réussi son meilleur match avec les Diables, ce dimanche soir, contre la Hongrie, offrant un assist et un but, confirmant tout son talent. Il a même eu droit à un sprint à plus de 30 km/h durant l’une de ses nombreuses cavalcades vers le rectangle hongrois. Si le capitaine a reçu une cote de 9 sur 10 dans L’Equipe et la Gazzetta dello Sport, ce n’est pas pour rien…

2.Michy Batshuayi buteur en une touche de balle

L’attaquant de Marseille se souviendra longtemps de son premier match à l’Euro: à peine entré sur le terrain à la place de Lukaku, pour les treize dernières minutes de jeu, Michy Batshuayi a marqué sur un assist d’Eden Hazard seulement 95 secondes après son arrivée sur la pelouse de Toulouse! Le buteur marseillais a même fêté ça comme il se doit sur Twitter avec une image animée de sa danse à l’entraînement, qui avait déjà fait le tour du web vendredi.

> Cliquez ici pour voir le tweet sur mobile.

3.Une première pour Thibaut Courtois

Selon la société de statistiques Opta, la Belgique a gardé pour la première fois sa cage inviolée dans un match à élimination directe dans une compétition majeure. En quatorze matches à élimination directe en Euro ou en Coupe du Monde, les Diables rouges n’avaient jamais réussi à signer une «clean sheet». Puis Thibaut Courtois et sa défense sont arrivés pour corriger cette statistique… C’est également la troisième fois consécutive que la Belgique tient le zéro derrière dans cet Euro.

4.Thomas Vermaelen manquera le quart

Le seul point noir de la soirée, c’est la carte jaune reçue par Thomas Vermaelen à l’heure de jeu. Le défenseur du FC Barcelone, déjà averti contre l’Irlande, manquera du coup la prochaine rencontre des Diables rouges à l’Euro, soit le quart de finale contre le pays de Galles, vendredi (21h) à Lille. Marc Wilmots affirme qu’il n’en a cure et compte sur son banc pour assurer le travail, mais c’est encore une arrière-garde remodelée qui va devoir être alignée ce vendredi, alors que celle-ci semblait enfin établie au terme de la phase de poules.

> Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile.

5.La France et l’Allemagne confirment leur statut

Malgré un début de match compliqué, la France a confirmé sa position de favori de son propre tournoi après un succès malgré tout convaincant contre l’Irlande (2-1). Les Bleus, qui bénéficient d’un calendrier très favorable (sept jours de repos entre le premier tour et le huitième de finale, sept jours entre le huitième et le quart de finale), peuvent finalement bien croire à la finale. Tout comme les Allemands, malgré la possibilité de tomber contre l’Italie ou l’Espagne en quart de finale, ont tout simplement dominé sans contestation possible les Slovaques ce dimanche (3-0). Les favoris de l’Euro se montrent enfin à leur vrai niveau.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top