Diables rouges

Des milliers de Belges attendus à Lille vendredi pour Belgique – pays de Galles: une initiative lancée pour assurer la sécurité des fans des Diables

- 867883488 B979070928Z - Des milliers de Belges attendus à Lille vendredi pour Belgique – pays de Galles: une initiative lancée pour assurer la sécurité des fans des Diables -  actu diables rouges

Des internautes belges ont lancé mardi un appel aux habitants de Lille pour qu’ils «adoptent» l’un des nombreux supporters des Diables rouges attendus dans la capitale des Flandres vendredi, où la Belgique jouera son quart de finale face au Pays de Galles, pratiquement à domicile.

À quelques jours du match des Diables rouges face au pays de Galles qui se déroulera vendredi soir à Lille, un Belge a lancé une étonnante mais sympathique initiative: #AdopteUnBelge, un appel aux Lillois pour héberger les supporters venus faire la fête dans la ville. «Nous Belges, on a bien envie d’aller profiter de l’ambiance lilloise, mais certainement pas de rentrer après le match», a expliqué dans un message reçu par l’AFP le spécialiste des réseaux sociaux Mateusz Kukulka, l’un des initiateurs de l’opération. Dans le message il est clairement demandé: «Alors on s’est dit: Et si tu nous adoptais pour une nuit? Que tu nous offrais ton hospitalité? Je te jure, on va bien se marrer.Allez dis oui et on pourra chanter ensemble: Waar is da feestje? Hier is da feestje!»

«L’idée est simple: faire se rencontrer grâce au hashtag #adopteunBelge des supporters belges et des Lillois, afin de vivre une soirée de foot ensemble. Avant de se voir prêter un divan ou une chambre d’ami, histoire de ne pas rentrer bourré au Plat pays», a poursuivi M. Kukulka, l’un des internautes belges les plus suivis sur Twitter (@Mateusz).

«Montrer au monde entier que les supporters irlandais et islandais sont énormes, bien sûr, mais que de tous les peuples de la Gaule, le supporter des Diables rouges est le plus brave» est l’autre objectif, explique sur Facebook un autre concepteur du projet, Théodore Taymans.

«On pourrait faire l’aller-retour. Mais tu nous connais, on va avoir envie de faire la fête une bonne partie de la nuit et les godets vont défiler. On a pensé à l’hôtel mais il n’y plus une chambre. Et puis, cela serait tellement plus sympa de vivre cela avec toi», ajoute M. Taymans en s’adressant directement aux «amis Lillois».

Il reste quelques jours aux habitants de la métropole nordiste pour apprendre le cri de ralliement des fans des Diables rouges, tant wallons que flamands: «Waar is da feestje? Hier is da feestje!» (Où est la fête? La fête est ici! en néerlandais).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top