Diables rouges

Marc Wilmots hésite encore pour sa défense centrale: “Entre Denayer et Ciman, je dois encore réfléchir…”

- 698492072 B979094496Z - Marc Wilmots hésite encore pour sa défense centrale: “Entre Denayer et Ciman, je dois encore réfléchir…” -  actu diables rouges

À 24h du quart de finale contre le pays de Galles, Marc Wilmots a fait le point devant les journalistes sur la nouvelle défense qu’il va mettre en place contre le pays de Galles.

Le tournoi se passait trop bien pour les Diables rouges. Alors qu’on ne devait déplorer que la seule suspension de Thomas Vermaelen dans l’axe défensif, la nouvelle de la grave blessure de Vertonghen a eu l’effet d’une bombe. Contre le pays de Galles, Marc Wilmots devra se passer de la moitié d’un quatuor défensif qui était parvenu à garder le zéro derrière durant les trois derniers matches. Une tuile pour les Diables, qui affronteront le redoutable Gareth Bale, un des hommes du début de tournoi.

De quoi inquiéter le sélectionneur national? «
Jordan Lukaku jouera au back gauche pour remplacer Vertonghen. Il me reste une seule inconnue en défense: qui pour remplacer Vermaelen, suspendu.
»

«
Entre Denayer et Ciman, je dois encore réfléchir quelle sera la meilleure solution pour l’équipe. Laurent Ciman a déjà joué défenseur central gauche avec le Standard. Il pourrait coacher Jordan. C’est une possibilité. Mais je n’ai pas écarté Jason Denayer. J’ai regardé son état physique, il était revenu de Turquie très fatigué. Maintenant, il a fait des séances supplémentaires pour revenir à niveau. La question, c’est de savoir si je mets les deux jeunes ensembles (Jordan Lukaku et Jason Denayer)
».

«Les supporters attendent qu’on passe en demi-finale»

Le sélectionneur est aussi revenu sur notre prochain adversaire, le pays de Galles, que les Diables rencontreront demain vendredi en quarts de finale: «
Les Gallois défendent bien. Il ne faudra surtout pas jouer dans les airs, mais au sol pour les embêter. On a une victoire, une défaite et deux nuls contre eux. Sur ces quatre matches, on s’est créé beaucoup d’occasions. Donc on ne peut pas dire qu’ils sont notre bête noire, comme je l’entends un peu partout. Les supporters attendent qu’on passe en demi-finale, et c’est normal. On a des petits soucis donc ce sera bien d’avoir un 12e homme avec nous, à Lille. On va se battre avec nos armes et nos valeurs pour continuer à avancer.
»

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top