Diables rouges

Marc Wilmots, fragilisé après l’élimination de l’Euro : voici qui pourrait lui succéder à la tête des Diables rouges

- 757943903 B979108015Z - Marc Wilmots, fragilisé après l’élimination de l’Euro : voici qui pourrait lui succéder à la tête des Diables rouges -  actu diables rouges

Bousculé par les critiques après l’élimination de l’équipe nationale belge en quart de finale de l’Euro 2016, le sélectionneur fédéral affirme qu’il ne compte pas partir « pour l’instant » et se donne le temps de réfléchir quant à sa décision de poursuivre ou non l’aventure avec les Diables rouges.

Si Eden Hazard, capitaine des Diables rouges durant cet Euro, affirme que « les 23 joueurs sont derrière le coach », Marc Wilmots a logiquement été fragilisé par la défaite contre le pays de Galles (3-1), ce vendredi à Lille. Les choix tactiques du sélectionneur ont été remis en cause, notamment par le gardien Thibaut Courtois, et les critiques continuent de s’abattre de la part de certains consultants et des supporters. Marc Wilmots pourra-t-il rester à la tête des Diables rouges dans une telle ambiance ? Après quatre ans et cinquante-et-un matches à la tête des Diables rouges (34 victoires, 8 nuls et 9 défaites), le règne du sélectionneur semble quelque peu s’éteindre…

Mais qui pourrait reprendre la sélection de Wilmots, après quatre ans de reconstruction d’un groupe considéré comme le plus talentueux depuis des générations ? Comme il n’y a aucune chance de sortir Éric Gerets de sa retraite, deux solutions se détachent : Hein Vanhaezebrouck et, surtout, Michel Preud’homme. Impossible ? Pas nécessairement. D’une part, ce dernier a décidé de prendre un peu de recul au Club, en devenant manager de l’équipe tout en laissant Philippe Clement assurer le rôle d’entraîneur de terrain. D’autre part, Bart Verhaeghen, le président brugeois, est le nouvel homme fort du football belge, s’étant fait nommer premier vice-président de la Fédération et ayant obtenu la désignation de son réviseur d’entreprise, Koen De Brabander, comme secrétaire général. De quoi renvoyer l’ascenseur en libérant son entraîneur ? Pour le moment, la solution ne semble pas couler de source dans l’esprit du nouvel homme fort de l’Union belge mais rien ne dit qu’elle ne peut pas faire son cheminement. Et dans le cas contraire, la piste d’un entraîneur étranger sera examinée. Des candidatures spontanées sont même déjà arrivées.

Le sondage sur mobile

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top