Diables rouges

Thomas Meunier émerveille le PSG: il marque deux buts sous le maillot parisien et mène son club à la victoire contre le Real Madrid (vidéo)

Après des débuts convaincants contre l’Inter Milan, le défenseur belge Thomas Meunier a enchaîné avec une feuille de match impeccable contre le Real Madrid, lors du deuxième match de l’International Champions Cup, aux Etats-Unis.

Le Paris SG poursuit son sans-faute dans sa tournée américaine grâce à son succès face au Real Madrid, privé il est vrai de ses stars, et dominé 3 à 1, mercredi à Columbus (Ohio). Comme contre l’Inter Milan, battu 3 à 1 dimanche, le PSG a dominé les débats face au Real qui disputait son premier match de préparation et a fait preuve d’une grande fébrilité défensive.

Il aura fallu seulement deux minutes pour que l’équipe désormais entraînée par l’Espagnol Unai Emery prenne l’avantage grâce à Jonathan Ikoné, à l’issue d’un slalom dans la défense madrilène. L’attaquant, âgé de 18 ans, a certes profité de plusieurs contres favorables et d’un tacle complètement raté de Marcelo pour inscrire son but, mais il a fait forte impression durant cette rencontre disputée devant 70.000 spectateurs.

Autre joueur qui a marqué des points face aux vainqueurs de la Ligue des champions 2016, la recrue belge Thomas Meunier, très en vue sur l’aile droite. Il a alourdi la marque à la 35e minute d’un tir de 25 mètres du pied gauche que personne ne voyait venir! Une patate digne de Radja Nainggolan…

Meunier a ensuite porté le score à 3-0 à la 40e minute, après un nouveau raid dans la défense madrilène.

«Je suis ravi de mes débuts parisiens, j’avais réussi vingt bonnes minutes contre l’Inter et là, mon entrée en jeu, c’est un mal pour un bien puisque j’ai remplacé Thiago blessé – j’espère que ce n’est pas trop grave pour lui. On s’est bien trouvé sur le terrain», explique Meunier à nos confrères de L’Equipe. «Je ne suis pas venu au PSG en ayant à l’esprit que j’allais être titulaire. Je suis là pour m’améliorer et je fais ce que le coach me demande.»

Le rythme baisse en deuxième mi-temps

Avant la pause, le Real, sans Cristiano Ronaldo ni Gareth Bale, qui n’ont pas fait le déplacement aux Etats-Unis, ni Karim Benzema, Sergio Ramos, Luka Modric ou James Rodriguez, remplaçants, a réduit la marque par Marcelo sur penalty (44).

En seconde période, le rythme de la rencontre a singulièrement baissé suite aux nombreux remplacements, dont l’entrée à l’heure de jeu d’Hatem Ben Arfa en remplacement d’Edinson Cavani, qui avait failli marquer un quatrième but peu avant.

Seule contrariété de la soirée pour Emery, la sortie sur blessure après seulement huit minutes de jeu de son capitaine Thiago Silva, touché à une hanche après un tacle sur un adversaire.

Le PSG affrontera le champion d’Angleterre Leicester samedi, avant de regagner la France, puis de s’envoler pour l’Autriche pour le Trophée des champions qui l’oppose à Lyon le 6 août à Klagenfurt, en Autriche. Le Trophée des Champions oppose le vainqueur du championnat de France au vainqueur de la coupe de France. Les deux trophées ayant été remportés par le Paris SG, le match opposera le PSG à son dauphin en championnat, Lyon.

«Il faut continuer à travailler et à se perfectionner. On voulait gagner bien sûr, on l’a fait et c’est une bonne chose, mais il y a encore du travail», a prévenu le technicien espagnol du PSG.

De son côté, le Real a encore deux matches au programme de sa tournée américaine, contre Chelsea samedi et le Bayern Munich mercredi prochain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top