Diables rouges

Thierry Henry n’est pas venu chez les Diables pour l’argent: il gagnera “seulement” 8.000 euros par mois!

- 862113329 B979543634Z - Thierry Henry n’est pas venu chez les Diables pour l’argent: il gagnera “seulement” 8.000 euros par mois! -  actu diables rouges

Thierry Henry a rejoint, à la grande surprise de tous les observateurs, le staff des Diables rouges en tant que second adjoint de Roberto Martinez. Retour sur les coulisses de son arrivée.

C’était la grande surprise de la journée d’hier, vendredi, avant la divulgation de la première sélection de Roberto Martinez. L’Union belge annonçait l’arrivée de Thierry Henry comme entraîneur adjoint de l’équipe nationale, en tant que deuxième assistant du coach espagnol pour être précis.

L’information a fait l’effet d’une bombe, tant la surprise était grande chez tous les observateurs, mais aussi pour les supporters. Une ancienne gloire du football mondial, qui a tout gagné dans sa carrière et qui fut, dans son temps, un des meilleurs attaquants du monde, rejoint en effet l’encadrement de notre équipe nationale. Quoi de mieux pour faire grandir nos jeunes promesses offensives, alors que les Diables ont souvent eu des difficultés à «tuer» un match?

> La vidéo sur mobile

Les coulisses de son arrivée

Nos confrères flamands de Het Nieuwsblad
racontent les coulisses de cette arrivée improbable dans leur édition du jour. Thierry Henry avait en effet d’abord donné son accord à l’Allemand Ralf Rangnick pour devenir son adjoint, lorsque celui-ci était encore dans la course pour succéder à Wilmots à la tête des Diables. L’UB choisissait finalement Roberto Martinez, mais l’ancien attaquant d’Arsenal voulait cette place et faisait savoir à la Fédération qu’il restait malgré tout intéressé par un poste d’adjoint. Fraîchement arrivé, Martinez est mis au courant de l’intérêt d’Henry pour une place d’adjoint, et se montre évidemment intéressé par son profil. La sauce prend immédiatement entre les deux hommes qui se connaissent déjà pour s’être croisés à plusieurs reprises.

L’ancien champion du monde de 39 ans voulait tellement cette place qu’il a accepté de venir pour un salaire de moins de 100.000 euros par an, soit moins de 8.000 par mois. L’Union belge n’était de toute manière pas disposée à mettre plus, son budget n’étant pas illimité. Mais, au regard de son CV en tant que joueur, cette somme est finalement assez dérisoire, même si le Français n’a encore rien prouvé à ce poste. Il n’est de toute façon pas venu pour l’argent, car il gagne déjà bien sa vie comme consultant pour la chaîne anglaise Sky Sports, qui lui verse un salaire annuel de cinq millions d’euros pour profiter de ses analyses. Il gardera évidemment cette place très lucrative, en complément de son travail pour l’équipe nationale belge.

Il prendra officiellement ses fonctions dès ce lundi, lors du premier entraînement (fermé) des Diables rouges à Neerpede.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top