Diables rouges

Belgique-Espagne (0-2): voici les statistiques qui confirment le fiasco des Diables rouges

- 1486814963 B979594430Z - Belgique-Espagne (0-2): voici les statistiques qui confirment le fiasco des Diables rouges -  actu diables rouges

Les supporters belges ont été nombreux à huer les joueurs de l’équipe nationale: une attitude qui a surpris certains Diables et pourtant, les chiffres semblent donner raison au public…

Critiquée tant à l’étranger que dans les tribunes du Stade Roi Baudouin, suite à sa défaite contre l’Espagne (0-2), l’équipe de Belgique a clairement manqué son premier rendez-vous sous les commandes du nouveau sélectionneur fédéral Roberto Martinez. La formation a semblé amorphe et incapable de remettre le pressing sur ces Espagnols qui ont trouvé après seulement un quart d’heure la solution pour prendre de vitesse les hommes de Martinez. «On a bien démarré après le premier quart d’heure puis…» Puis le fiasco, au grand dam du coach, qui affirme toutefois avoir «pris beaucoup d’informations» afin de savoir ce qu’il devait encore travailler lors de cette campagne qualificative pour la Coupe du monde 2018.

> Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile.

Roberto Martinez a ainsi certainement dû noter les statistiques de cette rencontre qui a mené aux sifflets de nombreux supporters. Les critiques sont légitimes vu la prestation de l’équipe nationale face à la Roja, qui aurait pu s’imposer avec un plus large écart encore si Thibaut Courtois n’avait pas sorti quelques arrêts de son cru.

L’Espagne a en effet eu quatre tirs cadrés contre seulement… un pour la Belgique (une tentative de lob de Kevin De Bruyne à la 83e minute), et a clairement dominé le jeu avec 63% de possession de balle. Les Diables rouges ont tout le temps couru derrière le ballon et cela s’est ressenti tout au long de la rencontre. Car dès qu’ils ont eu la balle, les Belges ne l’ont pas tant perdu que cela: «seulement» 74 ballons perdus contre 68 pour les Espagnols. Par contre, au nombre de ballons récupérés, les hommes de Lopetegui ont fait la différence avec 50 ballons repris aux Belges contre 37 pour les Diables. Bref, les hommes de Roberto Martinez vont devoir rapidement corriger ces passes manquées face à Chypre.

Preuve de leur tentative de mener le jeu offensif, la Roja a tout de même concédé quatre positions de hors-jeu contre deux seulement pour les Diables, qui ont toutefois commis 11 fautes contre 7 pour leurs rivaux ibères.

Les statistiques confirment donc que les Diables ont été dominés de toutes parts par les Espagnols, même si des signes montrent que le désastre n’est pas total… Il y a des signes d’optimisme à conserver pour reprendre confiance et travailler pour le succès contre Chypre, premier match qualificatif pour la Coupe du monde 2018, prévu ce mardi (20h45).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top