Diables rouges

“C’était nul sur le terrain”: Chypre-Belgique, un très mauvais souvenir pour les Diables et leurs supporters il y a un an

Le premier match de qualification pour la Coupe du Monde 2018, c’est ce mardi contre Chypre. Une équipe que les Diables connaissent bien, pour l’avoir affrontée il y a un an. Un très mauvais souvenir, pour tout le monde.

Alors que toute la Belgique attend le match à Chypre mardi avec impatience, pour faire oublier le naufrage collectif subi par nos Diables contre l’Espagne (0-2), elle oublie un peu vite qu’il y aura un an jour pour jour, le 6 septembre 2015, notre équipe nationale se cassait les dents sur le mur chypriote. Lors d’une prestation très décevante, comptant pour les qualifications de l’Euro en France, les Diables avaient tout sauf rassuré leurs supporters à Nicosie.

Les problèmes étaient déjà les même que ceux que l’on connaît encore maintenant, à savoir une inefficacité offensive et un manque flagrant d’animation et de fond de jeu.

Il fallait attendre la fin de match et une… contre-attaque rondement menée par De Bruyne puis Mertens, pour qu’Eden Hazard délivre les Diables rouges en perçant la muraille adverse.

Un succès acquis dans la douleur, qui n’avait pas du tout rassuré les observateurs à quelques mois de l’Euro 2016.

«Difficile d’expliquer une telle prestation de la part d’une formation individuellement pourtant aussi talentueuse», écrivions-nous à l’époque.

«C’était nul sur le terrain, mais on a gagné et ça, c’est important», constatait d’ailleurs Kevin De Bruyne, dans son style inimitable, au micro de la RTBF après le match.

«C’était notre plus mauvais match»

«Depuis que je suis entré chez les Diables rouges, je n’avais jamais participé à une telle rencontre. C’était notre plus mauvais match», poursuivait-il. «Mais nous pouvons être contents du score final. En effet, nous avons encore gagné».

Radja Nainggolan relativisait davantage. «Le plus important, ce sont les trois points. Quand on joue de cette manière et qu’on gagne, c’est le plus important. Surtout que Chypre est un adversaire sérieux à domicile.»

Avec cette victoire, les joueurs de Marc Wilmots faisaient toutefois un pas décisif vers la qualification pour les poules de l’Euro en France, qu’ils entérinaient complètement un mois plus tard, après leur victoire en Andorre (1-4).

Avec la suite que l’on connaît…

La composition d’équipe à l’époque
: Courtois, Alderweireld, Kompany, Vermaelen, Vertonghen, Nainggolan, Witsel, De Bruyne, Fellaini (64e, Mertens), E. Hazard, Benteke (46e Origi).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top