Euro 2016

Chypre – Belgique (0-3): un nouveau système performant, un buteur retrouvé et une belle victoire à la clé, les Diables rouges sont relancés!

- 1353441642 B979632493Z - Chypre – Belgique (0-3): un nouveau système performant, un buteur retrouvé et une belle victoire à la clé, les Diables rouges sont relancés! -  actu diables rouges

La Belgique a entamé son parcours éliminatoire pour la Coupe du Monde 2018 par une victoire à Chypre (0-3). Les Diables rouges, sans être parfaits, ont rassuré.

La Belgique a débuté sa campagne qualificative au Mondial 2018, en Russie, par une victoire, 0-3 à Chypre, mardi à Nicosie. Romelu Lukaku, auteur d’un doublé (13e et 61e) et Yannick Carrasco (81e) ont permis à Roberto Martinez de décrocher son premier succès en tant que sélectionneur des Diables rouges. En fin de match, Michy Batshuayi a manqué un penalty (90e).

Pourtant, après une élimination sans gloire à l’Euro face au pays de Galles en quart de finale puis un deuxième retour sur terre jeudi dernier en amical contre l’Espagne (0-2), les Diables rouges entamaient cette campagne qualificative dans un contexte difficile et devaient jongler avec une première poussée de tension quelque peu inattendue, contre la modeste équipe de Chypre.

L’objectif de ce match était double: débuter avec un bon résultat afin de se lancer sereinement dans un groupe H pas si facile, et tenter d’effacer les mauvais souvenirs récents qui ont eu visiblement plus d’impact sur les joueurs que l’on aurait pu imaginer. La Belgique voulait aussi repartir sur une base saine après le départ de Marc Wilmots cet été, quelques jours avant l’arrivée du nouveau sélectionneur, Roberto Martinez, dont le but avoué est d’amener ce jeune groupe sur le toit du monde dans deux ans.

Une surprise dans la composition

Petite surprise dans la composition des Diables rouges pour débuter le match: l’absence de Radja Nainggolan, sorti à la pause lors du duel contre l’Espagne, remplacé par Marouane Fellaini qui faisait donc son retour dans l’équipe après une petite blessure au dos. En pointe, exit Divock Origi, Romelu Lukaku retrouvait une place de titulaire, tandis qu’en défense, Vermaelen remplaçait numériquement Jordan Lukaku.

Comme annoncé, un nouveau système de jeu était mis en place par Roberto Martinez: le 4-2-3-1 laissait sa place à un système avec trois défenseurs (3-4-2-1), Meunier et Carrasco ayant pour consigne de chacun se charger d’un flanc.

Lukaku délivre rapidement les Diables

Après quelques minutes de mise en place, les Diables ouvraient le score via Romelu Lukaku après un joli mouvement collectif. Kevin De Bruyne centrait du flanc gauche pour Eden Hazard. Le Brainois laissait passer le ballon entre ses jambes et Thomas Meunier surgissait pour armer une frappe qui était déviée sur la transversale. Romelu Lukaku, bien placé sur le deuxième ballon dans le rectangle, propulsait de la tête le cuir dans les filets chypriotes (0-1, 13e).

La suite des débats était d’assez bonne facture, même si la Belgique levait un peu le pied. Avec un duo Hazard/De Bruyne qui retrouvait des couleurs par rapport au match contre l’Espagne, les Diables se procuraient de petites opportunités grâce à quelques beaux mouvements, sans pour autant parvenir à doubler leur avantage au marquoir.

Les Chypriotes ne baissaient pas les bras et se montraient dangereux en fin de première période. Thibaut Courtois devait s’employer à plusieurs reprises en l’espace de quelques minutes, et se faisait même peur en relâchant un ballon. Les deux équipes rejoignaient donc les vestiaires à la pause sur le score de 0-1.

Un doublé pour Lukaku

En début de seconde période, les Diables tentaient de remettre le nez à la fenêtre, mais par deux fois, il manquait un homme supplémentaire dans le rectangle pour conclure, le nouveau système de jeu devant encore être peaufiné. Seules ombres au tableau, les prestations de Fellaini, dans le collimateur de l’arbitre après plusieurs fautes, et Carrasco, pas au niveau de ses coéquipiers.

C’est pourtant en partie par ce dernier que le deuxième but des Diables finissait par tomber. L’attaquant de l’Atlético Madrid tentait un tir qui était repoussé par le gardien adverse. Encore une fois, Lukaku était bien placé dans le rectangle pour pousser le cuir au fond du but (0-2, 62e).

Les hommes de Roberto Martinez auraient pu alourdir encore la marque, mais Hazard, Lukaku, Vertonghen et Carrasco manquaient leur finition.

En fin de match, un nouveau beau mouvement collectif amenait un dernier but. De Bruyne armait un tir, mais le cuir était dévié dans les pieds d’Eden Hazard sur le côté gauche. Le numéro dix des Diables se montrait collectif et glissait le ballon à Carrasco, seul dans le petit rectangle (0-3, 81e).

Dans les dernières secondes, Michy Batshuayi, monté à la place de Lukaku, se permettait même le luxe de manquer un penalty, bien repoussé par le gardien chypriote.

C’est donc sur le score de 0-3 que les Diables s’imposent dans leur premier match de qualification pour la Coupe du Monde 2018.

Dans les autres rencontres du groupe, la Grèce s’est imposée 1-4 contre Gibraltar à Faro et la Bosnie-Herzégovine s’est débarrassée 5-0 de l’Estonie. Les Bosniens seront précisément les prochains adversaires des Diables rouges, le 7 octobre à Bruxelles. Trois jours plus tard, les troupes de Martinez affronteront Gibraltar à Faro, au Portugal.

La Belgique conserve sa 2e place au ranking FIFA avec 1.369 points, du moins si la Colombie ne gagne pas au Brésil dans la nuit de mardi à mercredi. Elle totaliserait alors 1.419 points. Le prochain classement sera publié le 15 septembre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top