Diables rouges

Cotes des Diables rouges après la victoire (0-3 à Chypre): Lukaku homme du match, Fellaini moins en verve

- 850728561 B979634455Z - Cotes des Diables rouges après la victoire (0-3 à Chypre): Lukaku homme du match, Fellaini moins en verve -  actu diables rouges

Les Diables ont trouvé la bonne combinaison, dans un schéma tactique inédit, pour faire tomber Chypre (0-3) et remporter leur premier match qualificatif pour la Coupe du monde 2018. Voici les cotes de l’équipe nationale sur le match de ce mardi soir.

Thibaut Courtois (6): toujours une rencontre difficile pour un gardien lorsque votre équipe domine facilement les débats. Mais bien présent lors de son double arrêt juste avant la mi-temps (42e), il avait surtout touché le ballon du pied en tentant de relancer plusieurs fois proprement. Petite frayeur sur la dernière phase de la première période où il capte le ballon en deux temps. En deuxième période, il est resté très attentif sur les quelques tirs non-cadrés des Chypriotes. Il peut être satisfait de sa défense à trois, même si ce n’était pas l’Espagne en face… N’a eu aucun arrêt à faire après le repos.

Toby Alderweireld (6,5): placé à droite dans cette nouvelle défense à trois, il a parfaitement couvert les nombreuses montées offensives de Meunier en coulissant intelligemment sur le côté. Sa qualité de passe via plusieurs transversales n’a pas toujours été très précise mais cela a eu le mérite d’écarter le bloc chypriote. Avec l’apport très offensif de Meunier sur le flanc droit, il s’est concentré uniquement sur son rôle défensif en coulissant très intelligemment dans l’axe lorsque le jeu penchait sur le côté gauche. Il n’a perdu aucun duel durant toute la rencontre.

Thomas Vermaelen (7): à l’image de sa relance très propre et précise malgré le pressing des Chypriotes à la 10e minute, il a été très à l’aise dans son rôle de patron de cette défense à trois. Par contre, il a perdu quelques duels dans la surface comme lors de la tête de Sotiriou (15e) où il est en retard dans le duel. Ses quelques longs ballons ont souvent été très précis. Le nouveau transfuge de l’AS Roma a commis quelques fautes parfois inutiles aux abords de la surface de réparation de la Belgique (26e, 48e, 57e). Mais le vrai patron de cette défense à trois, c’était bien lui.

(Photo: AFP/Sakis Savvides)

Jan Vertonghen (7): très précis dans son positionnement sur le côté gauche de la défense belge, il a été intransigeant dans les duels défensifs (6e, 20e, 53e). Offensivement, il a très bien couvert les montées de Carrasco et a apporté quelques fois le danger. Mais il n’a pas été très précis comme lors de son tir largement à côté en fin de première période (36e). En deuxième période, il a même contribué au pressing offensif des Diables grâce à des relances précises vers l’avant. Comme Alderweireld à droite, il n’a jamais été pris à défaut dans un duel à un contre un face aux Chypriotes.

Thomas Meunier (7): très présent sur le flanc droit offensivement. Après un premier bon centre pour Hazard (5e), son tir dévié sur la barre transversale (12e) par le gardien chypriote est à la base du but d’ouverture de Lukaku. Plusieurs fois en position de centre mais pas toujours précis dans le dernier geste (34e, 37e). Défensivement, il a été très solide (12e, 33e, 55e) et a réussi quelques belles anticipations (27e, 58e). À l’image de sa très belle intervention (71e) et sa relance très propre après un très beau geste technique, il a réalisé une prestation très aboutie. Très proche de son premier but avec les Diables sur sa frappe du droit (73e).

Axel Witsel (6,5): match sans la moindre faille pour le numéro 6 des Diables. Il a joué un rôle parfait de relais à travers des passes courtes au sol. Très peu de longs ballons pour celui qui distribue régulièrement ses passes de manière latérale. Son placement défensif n’est jamais pris à défaut et il stabilise un entrejeu fortement porté vers l’avant. Les Chypriotes tentent de combiner dans l’axe mais se heurtent à chaque fois à sa présence, lui qui coupe les lignes de passe et les transitions. L’opposition est bien loin d’être impressionnante mais il est nécessaire que quelqu’un se sacrifie afin de garder un équilibre dans le bloc-équipe belge.

(Photo: Belga/Bruno Fahy)

Marouane Fellaini (6): titulaire dans l’entrejeu à la place de Nainggolan, le médian de Manchester United laisse sa puissance physique s’exprimer dans les face-à-face et remporte tous ses duels aériens. Auteur de deux fautes le long de la ligne de touche, il commet aussi une passe hasardeuse dans l’axe qui offre une opportunité (lointaine) de tir à Kyriakou (32e). Sa deuxième période est quasi similaire avec des interventions très «limites» et une carte jaune suite à un balayage sur Sotiriou. Remplacé à la 84e minute par Nainggolan, «Big Mo» (qui revient de blessure) est toujours précieux à travers une puissance physique omniprésente.

Yannick Carrasco (7): positionné sur le côté gauche dans un 3-4-3 inédit, l’attaquant de l’Atlético touche une dizaine de ballons dans le premier quart d’heure sans parvenir à en faire un bon usage. Il court, tente des combinaisons et des dribbles mais se montre trop brouillon, à l’image de cette passe en profondeur (pourtant aisée) bien trop forte pour Meunier (25e). Il débute pourtant la deuxième période en forçant un corner suite à une superbe accélération. «YFC» se sent plus à l’aise dans le couloir gauche et cela se voit. Sa frappe déviée par le gardien de Chypre offre même un doublé à R. Lukaku. Il monte en puissance et mérite amplement son but (81e).

Kevin De Bruyne (6,5): directement concerné par l’enjeu, «KDB» ajuste un corner tendu dans la boîte que ne peut qu’effleurer Alderweireld (10e) avant de récidiver sur un coup franc (16e) délivré au second poteau. Il tente sa chance sur un service dans l’axe de E. Hazard (22e) mais ne peut trouver le cadre. Très présent dans le pressing et disponible pour ses équipiers, le Flandrien ne connaît pas de baisse de régime notoire mais est plus discret dans les 30 derniers mètres de Chypre. Il tente bien sa chance à quelques reprises (73e et 79e) mais ce n’est pas assez précis ou puissant. Il ne lui manque qu’un assist ou un goal.

Eden Hazard (7): le Brainois lance les hostilités en sortant une frappe (contrée) à la 9e. Disponible et remuant, il se montre actif dans le pressing avant de rentrer dans les rangs. Il faut attendre la 37e et une jolie combinaison avec De Bruyne pour le revoir dangereux dans le rectangle adverse mais sa passe pour R. Lukaku est touchée in extremis par Panayi. À la base d’un contre (50e) mené par Carrasco et terminé par un centre à ras de terre de R. Lukaku et d’une infiltration sur la droite (53e), il délivre aussi une passe décisive à «YFC» sur le 3e goal des Diables. Le capitaine force aussi un penalty qu’il laisse généreusement à Batshuayi… qui se loupe (89e).

(Photo: Belga/Bruno Fahy)

Romelu Lukaku (7): la deuxième collaboration entre Roberto Martinez et Romelu Lukaku a débuté de manière idyllique dans un GSP Stadium qui a vu l’attaquant des Diables s’offrir un doublé, le quatrième de sa carrière internationale après ceux plantés face à la Russie (novembre 2010), la Croatie (octobre 2013) et l’Irlande (juin 2016). Positionné à la pointe d’une attaque à trois complétée par Eden Hazard et Kevin De Bruyne, «Big Rom» n’a pas dû forcer son talent pour mettre les Chypriotes au tapis, se contentant d’être à l’affût de deux ballons déviés par Kostas Panayi, le jeune portier des «Bleu et Blanc», sur des envois de Thomas Meunier (13e) et de Yannick Carrasco (60e), pour terminer le boulot de la tête. Ses 15e et 16e réalisations avec les Diables rouges qui confortent son statut de meilleur buteur actuel du noyau.

Michy Batshuayi (NC): rentré à vingt minutes du terme, en remplacement de Romelu Lukaku, il a eu une seule occasion, double reprises de volée, sur un centre de Hazard mais son geste n’était pas précis. Il a voulu prendre ses responsabilités sur le penalty (sifflé pour une faute sur Eden Hazard) pour soigner ses statistiques mais le gardien chypriote est parti du bon côté. Dommage.

Radja Nainggolan (NC): rentré à cinq minutes du coup de sifflet final à la place de Marouane Fellaini.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top