Diables rouges

Dries Mertens avoue qu’il a envisagé de partir en Chine: “Dire non à un tel montant, c’est vraiment difficile”

- 2008174497 B9711088067Z - Dries Mertens avoue qu’il a envisagé de partir en Chine: “Dire non à un tel montant, c’est vraiment difficile” -  actu diables rouges

Le médian belge de Naples, deuxième meilleur buteur actuel de la Serie A, avoue qu’il aimerait découvrir la culture chinoise et comment est géré le monde du football en Asie. Mais il a préféré refuser la proposition de partir dès maintenant pour le championnat chinois de football.

Dans un entretien accordé à nos confrères flamands de Fan, l’hebdomadaire du groupe Het Nieuwsblad, le Diable rouge Dries Mertens s’est livré à de nombreuses confessions sur son statut à Naples, son rôle au sein des Diables rouges mais aussi sur ses compatriotes. Interrogé sur le cas d’Axel Witsel, parti en Chine pour une substantielle somme d’argent, le médian offensif de Naples s’est révélé pour le moins prolixe: «On entend parfois les joueurs dire qu’ils vont jouer au football là-bas pour l’aventure. Surtout, beaucoup choisissent l’argent», sourit-il.

«J’aimerais beaucoup apprendre de cette culture. L’Asie en tant que destination pour un futur voyage est très haut dans ma liste de souhaits. Mais jouer en Chine, c’est une expérience bien distincte», explique Dries Mertens. «N’êtes-vous pas curieux de savoir ce que fait Witsel là-bas? Je le suis. Par conséquent, on aimerait ainsi chercher des informations, trouver des pour et des contre concernant ce voyage en Chine. Ma femme a lu des témoignages de personnes qui y ont vécu pendant un an. Et vous lisez des choses sur le smog, que vous ne vous sentez pas en bonne santé là-dedans. Concernant la nourriture, cela ne semble pas non plus top.»

Mais il y a un avantage de jouer en Chine: «Notez que vous aurez au moins de l’argent. J’ai envisagé d’accepter pendant une journée. Et j’ai finalement décidé de dire non», avoue-t-il. «Je peux vous l’assurer: dire non à un tel montant est vraiment difficile. Parce que vos enfants n’auront jamais de souci à se faire. Et vos petits-enfants non plus».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top