Diables rouges

Mirallas: «On peut très bien jouer gratuitement pour les Diables»

Le Liégeois, qui vient de resigner en Angleterre, évoque sa très bonne saison, les Diables, son amertume dans le bras de fer avec l’Union Belge et… la Chine. Il compte bien faire partie de la sélection que Roberto Martinez communiquera ce mardi, en vue du match amical contre la République Tchèque et du déplacement en Estonie.

Manchester, un grand hôtel proche de l’aéroport. C’est à l’heure du petit-déjeuner que Kevin Mirallas (29 ans) nous attend. Son domicile se situe à peine à cinq minutes.

«Liverpool est une ville très chaleureuse, mais il est difficile d’y vivre car on est constamment mis sous pression par les supporters. Le lendemain de ma signature, je me promenais en ville et ils m’ont sauté dessus comme si cela faisait trois ans que je jouais pour eux. A chaque fois que j’allais faire des courses, ça se savait dans toute la ville. Là, je me suis dit que cela n’allait pas le faire. Je voulais conserver un peu de vie privée. Il suffit de voir ce qui s’est passé avec Ross Barkley. A Manchester, quand tu ne joues pas pour un des deux clubs de la ville, soit on te laisse tranquille, soit on ne te calcule pas.»

Kevin, pourquoi avoir prolongé à Everton?

Pour une question de stabilité. Je me sens bien ici, ma femme aussi, mon fils va à l’école. Cela fait cinq ans que je vis ici, j’y ai des repères.

> La longue interview de Kevin Mirallas est à lire ici.

> Son futur à Everton

> Son point de vue sur l’équipe nationale, l’Euro de l’année dernière…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top