Avis des pros

Nacer Chadli, grand gagnant du mercato des Diables rouges

nacer chadli, grand gagnant du mercato des diables rouges - PHOTONEWS 10734774 001 - Nacer Chadli, grand gagnant du mercato des Diables rouges -  actu diables rouges

Parmi les joueurs dont on se demande si leur transfert ne les desservira pas, on retrouve Leander Dendoncker ainsi que Michy Batshuayi. Pour Axel Witsel et Thibaut Courtois, les mouvements de l’été devraient servir à étoffer leur palmarès.

Pas moins de 6 des 27 Diables rouges actuels ont changé d’air cet été : Axel Witsel, qui est passé de Tianjin Quanjian à Dortmund, Thibaut Courtois (de Chelsea au Real), Nacer Chadli (de West Bromwich à Monaco), Leander Dendoncker (d’Anderlecht à Wolverhampton), Michy Batshuayi (prêté par Chelsea à Valence) et, plus anecdotiquement, le quatrième gardien Matz Sels (de Newcastle à Strasbourg). Si on élargit quelque peu le spectre du groupe actuel, on notera aussi que Laurent Ciman (Los Angeles) a rallié Dijon, Kevin Mirallas (Everton) la Fiorentina tandis que Thomas Foket a quitté son cocon gantois pour s’expatrier à Reims.

Ces transferts peuvent-ils réellement servir – ou plutôt desservir – leur carrière respective, d’un point de vue individuel d’abord mais aussi en équipe nationale, où les places sont chères ? A priori, pas vraiment. En tout cas, il faudra encore attendre un peu avant de poser un jugement plus fiable, quand leur processus d’adaptation sera réellement achevé.

Le grand vainqueur du mercato devrait être Nacer Chadli. La saison passée, le Liégeois (29 ans) avait connu une saison catastrophique qui avait tout simplement failli le priver de Mondial. D’abord snobé par son entraîneur à WBA puis victime d’une déchirure à la cuisse, il n’avait joué que des bribes de matchs en fin de saison alors que son club ne parvenait pas à éviter la culbute en Championship (la D2 anglaise).

Longtemps coincé par un prix de transfert jugé trop élevé, il a trouvé refuge à Monaco qui, malgré l’intérêt du Zenit, a su le convaincre de rejoindre Tielemans en Principauté.

Revanchard après un Mondial costaud, Chadli va bénéficier avec la Ligue 1 et la Ligue des champions d’un formidable terrain d’expression qui devrait lui permettre de se relancer chez les Diables, où son profil et sa polyvalence plaisent à Martinez.

Batshuayi et Dendoncker en difficulté

Même si sa place chez les Diables n’a jamais été remise en question, Axel Witsel a aussi fait le bon choix lors de ce mercato diabolique. Souvent critiqué quand il avait privilégié l’argent au sportif en rejoignant la Chine, le Liégeois est revenu à la raison, celle du défi sportif, après avoir constaté, durant le Mondial, que toute cette agitation lui manquait énormément.

Sportivement, le défi que lui propose Dortmund est énorme. A 29 ans lui aussi, Witsel est censé devenir l’un des cadres de ce Borussia ambitieux. Au contact de l’un des championnats les plus relevés du monde, à proximité plus immédiate de sa famille, Witsel ne peut que progresser même si, petit bémol, il pourrait en ressentir le contrecoup physique.

Pour Thibaut Courtois, le transfert au Real ne va pas changer grand-chose. Incontestable numéro 1 entre les perches de la Belgique, il a quitté Chelsea, où il avait fait le tour de la question, pour revenir à Madrid, où il pourra retrouver plus aisément ses enfants, nés d’une précédente union. Sportivement, il devra écarter Keylor Navas de sa route, mais, s’il y parvient, il aura l’occasion d’étoffer un palmarès déjà bien fourni, peut-être même bien en Ligue des champions, une épreuve dont il avait disputé la finale en 2013-14 avec l’Atlético.

Si on ne doit pas trop s’attarder sur le cas de Matz Sels, qui aura du temps de jeu en fond de classement de la Ligue 1 avec Strasbourg, ceux de Michy Batshuayi et de Leander Dendoncker semblent plus difficiles.

Le premier, qui appartient toujours à Chelsea, va devoir refaire ses preuves à Valence, un club où il va devoir (ré)apprendre à se faire une place sur le terrain. Virevoltant lors de son prêt à Dortmund la saison passée, il doit s’adapter à un cinquième championnat ! Considéré comme un joker en sélection, c’est même la condition sine qua non s’il entend prendre le dessus sur le quasi inamovible Lukaku.

Quant à Dendoncker, ses premiers pas en Premier League se font toujours attendre. Ayant enfin obtenu le transfert de ses rêves outre-Manche, dans un club assez modeste – Wolverhampton –, il n’a joué qu’une rencontre en Coupe de la Ligue. Jugé hors forme après l’été, il va devoir retrouver son niveau de jeu d’il y a deux saisons pour espérer jouer en championnat anglais et peut-être, par effet de ricochet, pour bénéficier d’un autre statut chez les Diables.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top